Conférence "Changements globaux et invasions d'insectes"

Thème
Conférence
Image d'illustration Agenda
Du
au

Au Royal à 18h30.

Mondialisation des échanges commerciaux et réchauffement climatique ont conduit ces dernières décennies à une augmentation exponentielle de l’établissement d’insectes exotiques en Europe et à une expansion vers le Nord et en altitude de nombreuses espèces.

Une conférence présentée par Alain Roques, directeur de recherches émérite à l'INRA.

 Fin 2016, 1418 espèces d’insectes exotiques avaient été identifiées comme introduites et établies en Europe. On est passé de 9,7 espèces nouvellement établies par an durant la période 1950-1974 à 17,0 durant la période 1990-2016. Cette accélération est due principalement à des introductions accidentelles liées aux activités humaines, et principalement à l’explosion du commerce des plantes ornementales au niveau mondial, qui favorise le transport d’espèces associées. Actuellement, l’arrivée d’espèces exotiques se poursuit à un rythme soutenu, l’ouverture de nouveaux marchés ou la nature des nouveaux produits importés élargissant sensiblement les zones-sources des insectes transportés. Ainsi, l’Asie est désormais la source dominante des espèces envahissantes d’insectes en Europe au détriment de l’Amérique du Nord, autrefois majoritaire. Une fois établis en Europe, ces espèces exotiques se dispersent à travers le continent de manière nettement plus rapide qu’auparavant, vraisemblablement en lien avec les récents changements politico-économiques, en particulier la suppression des contrôles douaniers intra-communautaires. Le réchauffement climatique, en particulier hivernal, est susceptible de favoriser l’établissement et la propagation d’espèces des zones subtropicales, qui en étaient auparavant incapables. Il favorise aussi l’expansion vers le nord et en altitude d’espèces indigènes, la processionnaire du pin en étant un bon exemple.

Plus de renseignements au 04.92.53.92.70 ou à gsa05@gsa05.fr.

Entrée libre et gratuite.