Le contrat de ville

Image d'introduction
Vue aérienne de Gap

 

La politique de la ville 

La politique de la ville vise à réduire les écarts de développement au sein des villes, à restaurer l'égalité républicaine dans les quartiers défavorisés et à améliorer les conditions de vie de leurs habitants. 

La mise en oeuvre de la politique de la ville dans les quartiers prioritaires passe par la signature de contrats de ville. 

 

Qu'est ce que le contrat de ville ?

Le contrat de ville de Gap Tallard Durance contribue à réduire les inégalités sociales et la fracture spatiale en intervenant sur trois volets :

  • Le volet « Cohésion sociale » comporte des actions dans les domaines de l'éducation, la santé, la petite enfance, le sport, la culture, la citoyenneté ainsi que la prévention de la délinquance.
  • Le volet « Emploi /développement économique » met en œuvre des action en faveur de l'insertion professionnelle, et la création d'activité.
  • Le volet « Cadre de vie/renouvellement urbain » intervient sur le logement, le cadre de vie et la gestion urbaine de proximité.

Trois thématiques transversales sont au cœur du contrat : la jeunesse, l'égalité femme-homme et la lutte contre les discriminations.

Dorénavant, les dispositifs contrat de ville sont conçus et pilotés en associant les citoyens concernés : des conseils citoyens sont créés dans les quartiers prioritaires.

 

La signature du contrat de ville a eu lieu le 22 avril 2015 à l'Hôtel de Ville de Gap.

 

Les objectifs du contrat de ville

  1. Lutter contre les inégalités de tous ordres, les concentrations de pauvreté et les fractures économiques, sociales, numériques et territoriales ;
  2. Garantir aux habitants des quartiers défavorisés l’égalité réelle d’accès aux droits, à l’éducation, à la culture, aux services et aux équipements publics ;
  3. Agir pour le développement économique, la création d’entreprises et l’accès à l’emploi par les politiques de formation et d’insertion professionnelles ;
  4. Agir pour l’amélioration de l’habitat ;
  5. Développer la prévention, promouvoir l’éducation à la santé et favoriser l’accès aux soins ;
  6. Garantir la tranquillité des habitants par les politiques de sécurité et de prévention de la délinquance ;
  7. Favoriser la pleine intégration des quartiers dans leur unité urbaine, en accentuant notamment leur accessibilité en transports en commun, leur mixité fonctionnelle et urbaine et la mixité de leur composition sociale ; elle veille à ce titre à la revitalisation et la diversification de l’offre commerciale dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville ;
  8. Promouvoir le développement équilibré des territoires, la ville durable, le droit à un environnement sain et de qualité et la lutte contre la précarité énergétique ;
  9. Reconnaître et à valoriser l’histoire, le patrimoine et la mémoire des quartiers ;
  10. Concourir à l’égalité entre les femmes et les hommes, à la politique d’intégration et à la lutte contre les discriminations dont sont victimes les habitants des quartiers défavorisés, notamment celles liées au lieu de résidence et à l’origine réelle ou supposée. »

Logo du contrat de ville 2015-2020

 

Télécharger le contrat de ville 2015-2020


Depuis le 1er janvier 2015, le contrat de ville de la Communauté d'Agglomération du Gapençais a succédé
au CUCS, en application de la loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine du 21 février 2014
(loi n° 2014-173).

 

Consulter la version commentée.

 

 

 

Carte de la nouvelle géographie prioritaire

La ville de Gap est la seule commune de l'agglomération concernée par la nouvelle géographie prioritaire nationale avec le quartier du Haut-Gap.

Les quartiers Beauregard, Centre-ville, Fontreyne et Molines Saint-Mens sont identifiés comme des quartiers de veille active. Ils font l'objet d'une attention soutenue.


A télécharger :

 

Le conseil citoyen

Les habitants ont une place particulière dans la construction des actions en faveur du quartier du Haut-Gap et dans leur suivi. Leur implication se traduit par la création d'un Conseil Citoyen, composé d'habitants du quartier. Il a pour objectif de créer un espace de propositions et d'initiatives à partir des besoins des habitants.

Le conseil citoyen est composé de 17 membres. La liste des membres a été validée par le Maire de Gap et a fait l'objet d'un arrêté en Préfecture. Le conseil citoyen a travaillé à la création d'une association nommée "association citoyenne du Haut-Gap".

 

Les signataires du contrat de ville :

  • l’État (Le Préfet, le Procureur de la République, le Directeur académique des services de l'éducation nationale, les Directeurs de Pôle Emploi et de l'Agence Régionale de Santé),
  • la Communauté d'agglomération du Gapençais,
  • la Ville de Gap,
  • le Conseil Régional PACA,
  • le Département des Hautes-Alpes,
  • l'OPH 05,
  • DOMICIL,
  • La CAF,
  • Le Conseil citoyen,
  • la caisse des dépôts et consignations,
  • l'inter consulaire.
Photo de groupe des signataires du contrat de ville

 

L'appel à projets 2018 du contrat de ville


Un nouvel appel à projet du contrat de ville est lancé chaque année. Il vise à réaliser des projets sur les quartiers prioritaires.

Le dossier de demande de subvention 2018 est à déposer avant le 22 novembre 2017.
 

Télécharger l'appel à projets 2018

Attention, deux annexes sont à consulter dans l’appel à projet 2018, à savoir :

  1. Le dispositif adulte relais : définition et critères.
  2. La fiche mission du 3ème poste d’adulte relais financé par l’Etat à pourvoir sur le quartier prioritaire

 

Télécharger le dossier de demande de subvention 2018 du contrat de ville


Gap et la politique de la ville

Depuis plus de vingt ans, la Ville de Gap développe une politique de la ville en s'inscrivant dans les dispositifs contractuels proposés par l’État en direction des quartiers en difficultés. En 2000, elle signait avec l’État, la Région PACA, le Département des Hautes-Alpes le contrat de ville 2000-2006. Le partenariat engagé durant ces sept années a largement contribué à l'amélioration de la vie des habitants des quartiers d'habitat social par la mise en place d'outils et de structures.

Par la suite, le Contrat Urbain de Cohésion Sociale (CUCS), signé pour la période 2007-2012 et prolongé par avenant jusqu'à la fin de l'année 2014, s'est inscrit dans une logique de cohésion sociale et urbaine du territoire. L'effet levier de l'intervention de l’État s'est traduit par une forte mobilisation des partenaires institutionnels locaux.

Le CUCS a permis l'amélioration du cadre de vie des habitants des quartiers prioritaires. Il a également participé au renforcement du tissu associatif local et au développement de la dynamique partenariale, notamment autour des centres sociaux.



 

contact

Direction Cohésion Urbaine et Sociale

Téléphone
04 92 53 22 70
Adresse

Campus des Trois Fontaines
2 ancienne route de Veynes

Email
mairie@ville-gap.fr
Horaires

Du lundi au vendredi de 8h00 à 12h00 et de 13h30 à 17h30