Scolarité et services annexes

 

Gap ville amie des enfants

 

 

 

 

Ecoles maternelles et élémentaires :

 

Gap, le 22 septembre 2022
Communiqué,

Avenir des écoles : le maire de Gap invite le Président de la République

A la suite des avancées obtenues ce 21 septembre 2022 sur l’avenir des écoles de Gap, le maire, Roger DIDIER, « remercie le Président de la République pour l’intérêt qu’il a porté, avec ses conseillers, à ce dossier et plus largement pour sa sensibilité à la ruralité ».

C’est en effet à la suite du courrier adressé à Emmanuel MACRON que ce dernier a pu faire évoluer la situation. Le maire de Gap le rappelle dans une lettre de  remerciements qu’il adresse au Chef de l’Etat, en l’invitant à se rendre prochainement dans les Hautes Alpes et notamment dans sa ville, afin de « mesurer la dimension particulière d’une ville moyenne située au cœur d’une zone rurale de montagne. De manière générale, les territoires ruraux méritent d’être mieux pris en compte. »

Roger DIDIER se félicite de la rencontre « constructive et cordiale » avec le recteur de l’académie d’Aix-Marseille, Bernard BEIGNIER, et de « l’accord de référence obtenu, qui, sans nul doute, fera date pour les territoires ruraux et qui a été validé au plus haut niveau, tant par le ministère de l’éducation nationale que par l’élysée ».


Au-delà des avancées propres à l’école Porte-Colombe, c’est surtout l’accord triennal sur le maintien des classes, dont la signature va intervenir entre les services de l’Education nationale et la Ville de Gap, qui est déterminant. « Je demandais un engagement dans ce sens depuis plusieurs mois, et je l’avais soumis à l’ancien Premier ministre, Jean CASTEX, lors de notre entretien à Gap, le 5 mars », rappelle Roger DIDIER. « La ville va profondément se transformer dans les prochaines années (Providence, Carré de l’Imprimerie, rénovation urbaine du Haut-Gap...) et nous portons un plan ambitieux de rénovation sur cinq ans pour adapter nos écoles aux nouveaux enjeux urbanistiques à venir. Nous avons besoin d’une vision à plus long terme que d’une année scolaire à l’autre. C’est ce qu’a bien compris le Recteur en acceptant le principe d’un accord sur trois ans. »

Dans le combat mené par la municipalité ces dernières semaines, « il n’est pas question d’opposer Gap au reste du département», insiste Roger DIDIER. « La Ville de Gap est certes la métropole des Alpes du Sud, mais elle est aussi la plus importante commune agricole des Hautes-Alpes. Et, parmi nos vingt groupes scolaires, plusieurs (Lareton, la Tourronde, Raymond-Chappa aux Fauvins, Charance, Romette...) sont de véritables écoles rurales ! »

 

 

* Les écoles publiques de Gap
 

  • ANSELME GRAS - Rue des Sagnières 
  • BEAUREGARD -  45, Route Sainte Marguerite
  • BELLEVUE -  20, Route de Rambaud
  • CHARANCE - 8, Clos de Charance
  • FONTREYNE - Rue des Boutons d’Or
  • LARETON - Quartier Lareton
  • LA GARE - 7, Chemin de Bonne
  • LA TOURRONDE - La Tourronde, Chemin des Terrasses
  • LE STADE - Rue du Stade
  • LES EYSSAGNIERES - 19, Route des Eyssagnières
  • PAUL EMILE VICTOR - 20, Avenue de Bure / Quartier Forest d’Entrais
  • PASTEUR - Rue Pasteur
  • PEPINIERE - Boulevard Pierre et Marie Curie
  • PORTE COLOMBE - 2, Avenue Jean Jaurès
  • PUYMAURE - Rue Jean Macé
  • RAYMOND CHAPPA - 89, Route des Fauvins
  • ROCHASSON - Place du Rochasson
  • ROMETTE - 9, Rue du Rourre


>>> Situez ces écoles sur la carte ci-dessous.

 

* Les écoles privées sous contrat, à Gap

 

  • LA CALANDRETA Andrieu Faure - 87 Route de Saint-Jean
  • JEANNE D'ARC - 5 Rue David Martin
  • SAINT COEUR - 1 Place Ladoucette